Réseau Éveil, Sommeil, Attention, Transport

Coordination scientifique : Catherine Gabaude (TS2/LESCOT)

En raison des progrès effectués en sécurité routière ces dernières années et des évolutions sociétales, la proportion d’accidents liés à des défauts d’attention augmente et devient une cause majeure d’accident. En même temps, les recherches en sciences cognitives portant sur l’étude des mécanismes attentionnels ont connu un essor sans précédent ces dernières années. Cette concomitance ouvre des portes à de nouvelles hypothèses de recherche ainsi qu’à un véritable gisement en sécurité routière.
Le département sciences de la vie du CNRS, L’INRETS et le PREDIT ont décidé de s’intéresser conjointement à cette question en créant en 2004 le RESAT (Réseau Eveil, Sommeil, Attention, Transport).Deux axes ont été créés, l’un traitant de la somnolence au volant et l’autre des défauts d’attention du conducteur lorsqu’il est parfaitement éveillé. La première initiative de l’axe Attention du RESAT a été de créer au sein des sciences cognitives, une large communauté française autour de cette question de recherche via le pilotage du projet DACOTA (Défauts d’attention en conduite automobile).

Journée du 26 novembre 2009

L'objectif de cette journée était de sensibiliser les acteurs français de sécurité routière aux questions de recherche soulevées par ce thème tant en France qu’à l’étranger. Au sein de ce projet français, nous avons défendu l’intérêt d’individualiser différentes formes de défauts d’attention et de les explorer avec des approches complémentaires (psychologie expérimentale, psychologie clinique, neurophysiologie et imagerie fonctionnelle). En effet, un conducteur peut être distrait par une activité concurrente à la conduite automobile (une conversation téléphonique) ou alors être perdu dans ses pensées et ainsi devenir inattentif à la conduite. Les conséquences que vont avoir ces deux types de défauts d’attention peuvent varier sur le comportement du conducteur et les contre-mesures permettant de pallier ces défaillances peuvent ainsi être différentes. L'objectif de cette journée est de dresser un bilan des résultats obtenus dans le projet DACOTA. Cette journée sera un lieu d’échange afin de définir les principaux axes de recherche à développer dans le futur afin de s’emparer au mieux de cette question de recherche.

Programme