Accueil  >  GERI  >  COPIE  >  objectifs 

objectifs

Comportement du piéton dans son environnement

Quelles recherches dans le GERI COPIE ?

Une problématique commune mais complexe

L’objet de recherche qui fédère ce GERI est le comportement du piéton dans son environnement.

Un déplacement se compose a minima d’un motif, d’une origine et d’une destination. Les déplacements en milieux urbains représentent des cas complexes d'interaction; spécialement des interactions entre les usagers des différents modes de transport (piéton, cycliste, conducteur de deux roues et de voiture, de bus...) ; elles-mêmes situées dans des environnements variés et dynamiques (infrastructure, trafic, règles de circulation...). Marcher c’est faire des pas, s’arrêter, repartir, prélever des informations et prendre des décisions dans un environnement urbain et sur un trottoir, une chaussée, dans un couloir, … dans des espaces réservés au déplacement à pied ou à partager avec d’autres modes de transport, lors des traversées de rue par exemple.

Les différents chercheurs sont à peu près d’accord sur un découpage de l’action en niveaux stratégique et tactique. Le premier est relatif au choix de l’itinéraire dans la ville et ses réseaux (orientation, traversée, …). Le deuxième est relatif aux décisions en matière de traversée de rue.

Une grande partie de la complexité de la modélisation vient des interactions. En premier lieu avec l’environnement urbain et l’infrastructure urbaine, en deuxième lieu avec les usagers motorisés (automobilistes, chauffeurs de bus de poids-lourds, cyclomotoristes et motocyclistes) et cyclistes avec lesquels il faut négocier le passage ou partager l’espace, en troisième lieu avec les autres piétons qui peuvent générer un comportement plus collectif qu’individuel. Intervient aussi le rôle d’une autorité régulatrice centrale, ici le Code de la route, qui s’applique à tous les usagers de l’espace routier et qui est interprété par les acteurs avec divers filtres qui s’imposent avec plus ou moins de force via un phénomène d’institution ou de norme sociale.

L’autre partie de la complexité vient des caractéristiques du piéton. Les capacités cognitives et physiques jouent un grand rôle dans la performance qui consiste à se déplacer dans la ville et surtout à traverser les voies, particulièrement lorsque le sujet est très jeune ou très âgé. La phase d’apprentissage fait l’objet d’une recherche particulière en caractérisant le rôle des parents dans l’apprentissage de la « règle » et celui de la formation en général en harmonie avec le développement moteur, intellectuel et social de l’enfant.

Pour les chercheurs impliqués dans cette PFI, qu’ils viennent des SHS ou des SPI, qu’ils cherchent à appréhender l’activité du piéton ou à la modéliser, il s’agit toujours de comprendre comment le piéton choisi son trajet ou prend la décision de traverser et, plus particulièrement, saisir quels sont les critères de décision utilisés par le piéton, c'est-à-dire pourquoi il prend cette décision là et pas une autre.

Des thématiques de recherche guidées par l’action de sécurité

Le déplacement dans la ville est dangereux. L’environnement est hostile et le piéton est vulnérable spécialement aux collisions avec un véhicule en mouvement. Toutes les activités du piéton doivent intégrer une dimension risque d’accident. A partir des modèles de comportement piéton, on peut développer une analyse du risque sous forme d’arbre des causes et des conséquences en décrivant la façon dont les actions peuvent échouer suite à des défaillances malgré les barrières de sécurité conçus pour le système de déplacement urbain. L’analyse des accidents peut renseigner sur les scénarios d’accidents et les jeux de causes qui conduisent à la collision et aux blessures. Toutes les recherches qui sont fédérées sous COPIE se réfèrent à l’action de sécurité routière et plus largement au développement durable, listons par exemple :

  • La prise en compte du piéton dans la gestion du trafic en carrefour
  • L’évaluation de l’exposition au risque piéton en milieu urbain
  • Le développement d’un simulateur piéton enfant pour la formation
  • Le développement de simulations multi-acteurs (véhicules, piéton...) pour l’aménagement et l’exploitation de la circulation
  • L’apprentissage des règles chez l’enfant piéton

Le GERI COPIE n’a pas vocation pour l’instant à déboucher sur un projet de recherche, mais compte poursuivre son chemin vers une meilleure mise en commun des connaissances issues des différentes disciplines présentes à l’IFSTTAR et à l’extérieur et une meilleure compréhension de l’activité du piéton dans son environnement.