Accueil  >  ORSi Infrastructures  >  ORSi en cours  >  MCV 

Maîtrise du cycle de vie des ouvrages

Responsables

André Orcesi (Ifsttar/MAST/SDOA) et Adrien Houel (CEREMA)

Enjeux et objectifs

L’ORSI MCV s’inscrit résolument dans une vision globale de la performance et une approche dynamique des ouvrages et des réseaux dans leur environnement. Elle devra permettre de maîtriser le risque structural sur l’ensemble du cycle de vie des ouvrages.

A l’échelle de la durée de vie en service des infrastructures, prendre aujourd’hui les bonnes décisions pour agir à court terme et anticiper le long terme est un défi pour les gestionnaires d’infrastructures. Appréhender par des moyens appropriés de mesure et d’analyses la notion de risque structural est crucial pour gérer l’occurrence d’anomalies et/ou de dégradations pouvant affecter l’intégrité, l’aptitude au service et l’exploitation des structures. Il est donc essentiel de disposer de référentiels et de solutions techniques appropriées pour développer les capacités d'adaptabilité des infrastructures nouvelles et existantes.

Opérations de recherche antérieures

L'opération de recherche  «Gestion des risques structuraux» (2008-2011) a permis d'élaborer les bases d'un corps de doctrine méthodologique et d'applications français dans le domaine des structures de génie civil. Par ailleurs, l’opération de recherche « Infrastructures et ouvrages durables » (2010-2013) prenant en compte des aspects techniques, économiques, environnementaux et sociaux représente un nouveau paradigme pour le secteur de la construction et devrait permettre d’alimenter la réflexion sur la gestion des risques structuraux à l’échelle du cycle de vie des infrastructures du génie civil.

Structure de l’opération

Les grandes thématiques abordées par l’ORSI MCV sont les suivantes :

  • Axe 1 : Analyse de risque sur le cycle de vie des réseaux d’ouvrages d’art (responsable d’axe : Christian Cremona, Sétra)
  • Axe 2 : Surveillance structurale des ouvrages (responsable d’axe : Adrien Houel, CETE de Lyon)
  • Axe 3 : Diagnostic structural et aide à la maintenance (responsable d’axe : Véronique Bouteiller & Lucas Adélaïde IFSTTAR)

Produits principaux

  • publications scientifiques, communications scientifiques et articles de vulgarisation
  • guides de bonne pratique :
    • guide sur les outils d’évaluation technico-socio-économique et d’aide à la décision (axe 1),
    • guide sur le diagnostic structural et l’aide à la maintenance (axe 3),
  • résultats expérimentaux (axe 3) :
    • suivi de la propagation de la corrosion, comparaison entre faciès de corrosion dits naturels (bibliographie) et ceux obtenus par corrosion anodique accélérée, évaluation de la corrosion et de la fissuration en fonction du paramètre de contamination (chlorures ou carbonatation), détermination des fissurations selon la contamination (chlorures ou carbonatation).
  • logiciels / outils de calcul :
    • actualisation de la boîte à outils de fiabilité ReliabTbx pour intégrer le calcul de la robustesse/vulnérabilité (axe 1),
    • développement d’un logiciel de la surveillance de santé structurale des ouvrages (axe 2),
    • développement d’un logiciel de gestion technico-économique des ouvrages (axe 1).

Partenariats

Coopération avec :

  • les autres ORSI menées à l’IFSTTAR (APOS, ouvrages durables),
  • le CEREMA (Setra, CETE, PCI, ERA,…),
  • le LNEC (Laboratório Nacional de Engenharia Civil) au Portugal,
  • le projet National GEDI (GEstion Durable des Infrastructures) en cours de soumission.

Thèses associées

  • Nadia Kagho Etude de la vulnérabilité et de la robustesse des infrastructures, soutenue le 11 janvier 2013
  • Joao P. Santos Smart Structural Health Monitoring Techniques for Novelty Identification in Civil Engineering Structures
  • Omar Moreno Regan Etude de la fissuration et de la sécurité des voûtes en maçonnerie de la RATP lors de travaux – application aux stations du métro parisien

Résultats attendus en 2014

divers rapports d’avancements et publications scientifiques, communications scientifiques et articles de vulgarisation et en particulier : note méthodologique pour la détection de vide en arrière de parement en maçonnerie (par méthode RADAR et TIR) (axe 3).