Prévoir et limiter les effets des séismes

Responsables

Jean-François Semblat (Ifsttar/GERS/SV) et Etienne Bertrand (LR Nice)

Enjeux et objectifs

Du point de vue de la sismicité, la France comporte des zones soit à aléa fort (Antilles) où il est impératif de mener des actions de prévention à court terme, soit à enjeux forts malgré un aléa modéré (métropole). En particulier, le parc d'infrastructures existantes, souvent conçues sans disposition parasismique particulière, y est tel que, à moyen terme, il est inévitable que des programmes de confortement soient engagés. La prise en considération du risque sismique va donc aller en croissant d'autant plus que se met en place une nouvelle réglementation. Cette augmentation de la prise de conscience va également se concrétiser par une demande de cartographie du risque sismique sous forme de scénarios de crise ou de plans de prévention des risques sismiques. Ces cartes sont destinées à servir les politiques de prévention et de préparation à la gestion de crise. Mais leur réalisation soulèvent bien des défis: il s'agit d'appréhender les phénomènes les plus complexes (parfois encore mal connus) avec des méthodes et des échelles de travail variables. Cette opération vise à coordonner les efforts de recherche des principales équipes spécialisées pour répondre à des besoins en liaison avec l'ensemble de la communauté scientifique axée sur le sujet. Elle s'insère également dans l'effort national sur la connaissance et l'évaluation du risque sismique en France qui s'est accentué ces dernières années, notamment dans le cadre du "plan séisme".

Sujets traités

Axe A : Prévision du mouvement sismique améliorer la quantification et la caractérisation du mouvement sismique en tenant compte des diverses sources d'incertitude et en incluant la variabilité du phénomène sismique. Réponse des alluvions profondes et non-linéarités; variabilité spatiale du mouvement; paramètres prépondérants; effets topographiques et glissements de terrain.

Axe B : Caractérisation des sols et des sites Cerner les paramètres clefs du comportement dynamique des sols et caractérisation in-situ et au laboratoire. Site de référence; caractérisation des roches, des remblais et des sols mous; caractérisation de la liquéfaction et amélioration des sols.

Axe C : Vulnérabilité des ouvrages et des structures Comprendre et modéliser le comportement des ouvrages et évaluer leur vulnérabilité à différentes échelles. Proposer des outils de renforcement. Instrumentation; renforcement; ouvrages géotechniques; ISS; vulnérabilité du bâti; Inspection et diagnostic; amortisseurs dynamiques.

Axe D : Prévention, risque et gestion de crise proposer des outils pouvant être mis en œuvre pour estimer le risque sismique dans le cadre de la prévention et la gestion de crise. Cartographie préventive et PPRs; Scénarii sismiques; observations post-sismiques.

Partenariats

  • Organismes partenaires : GIS RAP, BRGM, IRSN, CNRS, universités françaises
  • Bureaux d’études privés (ACRI Géodynamique et Structure, Veritas, Geoter; Resonance SA-Suisse).
  • Administrations : SETRA; CERTU, MEDD (DPPR).
  • Etranger : projets Interreg et PCRD (Grèce, Turquie, Portugal, Islande, Italie).

Produits principaux visés

  • Guides techniques de bonne pratique (Microzonage, détermination Vs30, calcul des ouvrages géotechniques en site sismique, travaux de renforcement)
  • Logiciels et outils de calcul (modélisation numérique du comportement non-linéaire des sols, évaluation empirique de la variabilité de la réponse des sols, réponse des sols mous et épais, lois de corrélation paramètre géologique simple et réponse des sols, comportement du bâti français sous séisme, méthode d'auscultation des bâtiments et diagnostic post-sismique)