IFSTTAR Actions incitatives: La MEtrologie microscopique des DEplacements Piétons en milieu urbain (indoor et outdoor)
Accueil  >  R2i  >  MEDEP 

La MEtrologie microscopique des DEplacements Piétons en milieu urbain (indoor et outdoor)

Responsable

Valérie RENAUDIN Ifsttar/COSYS/MACS

Etat de l'art

En 2009, 496 piétons ont été tués en France dans des accidents routiers (Source Dacota Traffic Safety Basic Facts 2011 - Pedestrians). Bien que ce nombre soit en réduction ces dernières années, il est encore trop haut et sollicite des actions pour améliorer les conditions de transport multimodal du piéton.

A l’échelle de l’individu, il est nécessaire de comprendre les déplacements de piétons afin d’améliorer sa mobilité. La métrologie des trajectoires des piétons utilisée à l’unité GEOLOC s’appuie sur des mesures GPS dont les performances sont très dégradées en milieu urbain ou intra-muros. Il existe d’autres technologies précises qui fonctionnent dedans : WiFi, UWB, etc, mais leur disponibilité est limitée à des zones restreintes par la disponibilité de capteurs fixés sur une infrastructure dédiée. Le constat d’un manque en termes d’outils pour suivre et comprendre les déplacements des piétons afin de développer des solutions innovantes est donc fait.

A l’échelle d’un territoire (ville, quartier), le gestionnaire a besoin de détecter les endroits où le risque de collision véhicule/piéton est élevé afin d’y apporter des corrections nécessaires. La prédiction du trafic de piétons permet d’estimer l’exposition de ce type d’usagers vulnérables aux risques de collision. Il s’agit donc d’une donnée importante venant compléter les statistiques d’accidents pour assister le gestionnaire dans son diagnostic. Il existe déjà des technologies mais elles ne répondent pas à des besoins de suivi continu, précis et robuste des piétons. La méthode de prédiction de trafic testée à l’unité EASE est basée sur l’analyse de la morphologie de l’espace urbain (méthode Space Syntax) combinée à l’évaluation de l’occupation de l’espace (activités, transports, population, etc.). Sa validation est faite à partir de comptages manuels de passants qui comportent de nombreux inconvénients (fastidieux pour l’opérateur, couverture incomplète en temps et en espace, etc.).

Enjeux et objectifs

L’objectif de recherche du projet MEDEP est de développer des solutions automatiques de suivi précis du piéton en post-traitement, à partir d’outils d’observation externe et interne de ses déplacements.

L’approche choisie est dans un premier temps expérimentale.
MEDEP va explorer plusieurs technologies installées sur le site de Nantes sous la forme d’un « Observatoire des piétons » et bénéficier de données synchronisées et donc comparables pour améliorer des traitements existants et en inventer d’autres. Cette recherche devra aussi permettre de qualifier les trajectoires obtenues avec les différentes technologies. L’identification des verrous des technologies usuelles permettra de déboucher sur de nouveaux projets de recherche innovants.

D’un point de vue applicatif, l’observatoire permettra notamment d’évaluer la pertinence des méthodes de comptage automatique. Il s’agira de voir aussi comment les deux méthodes de comptage manuelle/automatique peuvent être combinées pour fournir une prédiction fiable tenant compte des périodes journalières, des saisons et de la météorologie.

Avancées scientifiques attendues

  • Production d’un observatoire fonctionnel pour les études Ifsttar sur la mobilité du piéton
  • Identification des limites technologiques des solutions existantes et définition de nouvelles solutions au niveau algorithmique ou par des propositions de couplage

Participants

COSYS/GEOLOC, AME/EASE, COSYS/LEPSIS…
Collaboration avec : COSYS/LEOST (action Véronèse/SAPIEN)