Mutualisation - simulation trafic

Responsables

Julien Saunier (Ifsttar/COSYS/LEPSIS) et Cécile Bécarie (Ifsttar/COSYS/LICIT)

Enjeux et objectifs

La simulation de trafic est massivement utilisée depuis de nombreuses années. De nombreux modèles, allant du microscopique au macroscopique, ont été développés pour comprendre, reproduire et anticiper les effets de modifications du système de trafic par les équipes de l’IFSTTAR. Ainsi, le Grettia, le Lepsis et le Licit possèdent à ce jour chacun leur propre simulateur de déplacement : le simulateur multi-modèles Magister, le simulateur microscopique Symuvia, le simulateur nanoscopique couplé aux simulateurs de conduite Archisim et le simulateur piétons/véhicules Sapien. Ces différents simulateurs sont différents tant dans leur conception et paradigmes mis en œuvre que dans leurs objectifs.

Cependant, il existe un besoin commun relatif à un ensemble d'outils en amont et en aval de la simulation de déplacement elle-même, pour créer des scénarios de simulation allant du macroscopique à la simulation de conduite.

Ainsi, l'action proposée dans cette R2I vise à la poursuite de l'action Veronese entamée en 2011 sur la mutualisation des moyens de simulation de trafic de l'Ifsttar. Le Grettia, le Lepsis et le Licit se sont associés pour proposer un premier travail de spécification d'un format de données commun premier prérequis à l'échange de données entre équipes et à la convergence des simulateurs. Un format commun a été livré en 2012. Des premières réflexions ont également été menées en ce qui concerne l’architecture d’une plateforme d’intégration. Cette R2I doit donc permettre de prolonger et de rendre opérationnels ces premiers travaux.

Participants

  • Ifsttar/COSYS/LEPSIS Julien Saunier, Jean-Michel Auberlet, Sio-Song Ieng
  • Ifsttar/COSYS/LICIT Cécile Bécarie, Ludovic Leclercq
  • Ifsttar/COSYS/GRETTIA Habib Haj-Salem

Résultats attendus

La première action consiste à réaliser un jeu de données commun utilisant le format multi-simulateurs (à l’échelle d’un quartier urbain). A terme, ce jeu de données fournira aux laboratoires les moyens de mener des études de compatibilité des simulateurs et de comparer leurs résultats sur un terrain commun.

La seconde action doit permettre de concevoir un logiciel commun de saisie des réseaux et de la demande de trafic, permettant l'export des jeux de données vers chacun des simulateurs.  Cet outil commun permettra aux laboratoires impliqués de faciliter la mise en œuvre opérationnelle des simulateurs.

La troisième action établira les moyens d'interfacer les sorties des simulateurs.

En parallèle, le groupe de travail a vocation à mettre en place un mode de gestion collectif pour faire vivre le nouveau format de données d'entrées, en termes de licence et de mise à jour.

Architecture de la plateforme commune
Extrait du modèle de données commun élaboré